English version
Acheter et exposer, en ligne et en galerie
Accueil
Contact - Mon compte- Se déconnecter
Bienvenue. Identifiez-vous pour accéder à votre interface personnalisée. Nouvel artiste ? Inscrivez-vous gratuitement.

LEXIQUE TECHNIQUE DES ARTS


Afficher tout l'annuaire/Rechercher
Tableau cuisson_argile



Cuisson argile



La cuisson est un processus de transformation de l'argile en céramique par la chaleur.

Lors de la cuisson la montée en température est tout d'abord lente, environ 100°C par heure durant 5 heures, pour éliminer progressivement l'eau de constitution de l'argile et éviter l'éclatement des pièces.

La nature de la terre et la température de cuisson (de 800°C. à 1400°C. environ) déterminent les différentes variétés de céramique.

L'utilisation de différents combustibles (bois, gaz, électricité ou fuel), la structure du four et la température maximale souhaitée peuvent faire varier la durée de la cuisson de 5h. à 48h.
L'ouverture du four ne peut se faire qu'après refroidissement.


<strong>La faïence et la terre vernissée:</strong>

Température de cuisson : entre 950 et 1 100 °C :

la pâte est composée de feuillets d'argile, de quartz, de feldspath ainsi que de fondants (fer, sodium, potassium). Ces feuillets d'argile se transforment en grains d'argile entre 400 et 600 °C. Puis dès 850 °C, grâce aux fondants contenus dans la pâte, les grains d'argile fondent en surface et se soudent entre eux aux points de contact. La poterie est désormais rigide, mais elle reste poreuse car il reste des espaces vides entre les grains d'argile.

Il faut donc émailler la poterie si on veut la rendre étanche (l'émail forme un verre sur la poterie).


<strong>Le grès :</strong>

Température de cuisson : entre 1 250 et 1 300 °C :

L'argile est plus résistante car elle est composée de plus de silice et d'alumine et qu'elle contient moins de fer. Aux alentours de 500°C , les feuillets d'argile se tranforment en grains d'argile. Puis il faut atteindre 950 °C pour que les grains d'argile commencent à fondre et à se coller entre eux. La température augmentant, les grains de feldspath fondent et comblent les espaces vides, puis ils se transforment en écailles de mullite. La poterie n'est plus alors composée que d'écailles de mullite tenues par un squelette de quartz qui en refroidissant forment un verre. Il n'y a plus d'espaces vides dans la poterie, elle est donc étanche sans émail, elle est aussi plus dense et plus résistante.

L'émail (quand il y en a) n'a qu'une fonction esthétique.

<strong>La porcelaine :</strong>

Température de cuisson : 1 400 °C :

À partir de 980 °C, les grains d'argile et de feldaspath se collent et fondent de plus en plus. De 980 à 1 200°C le feldspath et le kaolin fondent. À partir de 1 200 °C, des écailles de mullite se sont formées (elles soutiennent la structure) et les grains de quartz fondent à leur tour et se mélangent au reste. À 1 400°C, il n'y a plus que des aiguilles de mullite. La porcelaine est vitrifiée à tel point qu'elle est translucide. Elle est complètement étanche.

L'émail, facultatif, n'a qu'une fonction décorative.

source (<a href="http://www.poterielesbros.com/">www.poterielesbros.com/</a>)
source (<a href="http://www.ceramique1900.com/ceram/ceramique2.htm">www.ceramique1900.com/ceram/ceramique2.htm</a> )

Particularité :



>Donnez votre avis.